samedi 10 décembre 2016

Noël exotique - 24 Heures Photo 50


En parlant de Noël exotique, j'exagère un peu. La Grèce n'a pas un climat tropical! Mais les sapins ne sont pas non plus légion  dans les rues d'Athènes!

Voici donc comment donner tout de même un air de fête à un square situé près d'un centre commercial. J'y suis allée pour acquérir un décodeur et une carte me permettant de voir par satellite tous les programmes de la TNT française. 
Je ne les trouvais pas forcément extraordinaires quand je vivais à Toulouse. Mais ils ont fini par me manquer...




Le thème de Noël a sûrement inspiré d'autres amis de 24 Heures Photo. Rendez-vous ici pour le savoir!


Dans ce petit square j'ai particulièrement apprécié le yucca garni de rubans et de menues décorations.




samedi 3 décembre 2016

Petite déco! - 24 Heures Photo 49


Même lorsque l'on vit au Sud, l'arrivée de décembre, l'approche de Noël aussi, réveillent en nous des images de froid et de neige... Je n'ai pas échappé à la règle et mes petites créations de ces dernbiers jours évoquent les rigueurs de l'hiver.
Voici un petit tableau confectionné à partir d'un cadre en bois (33 x 23 cm), d'une double serviette en papier, de pâtes à structure et de peintures acryliques.   
J'ai aussi  transformé dans la foulée le petit pot en plastique blanc de mon orchidée naine. Il a revêtu ses couleurs métallisées de fête!






Ce sera ma participation à "24 Heures Photo" (clic) 




Mon tableau traité en noir et blanc n'évoque-t-il pas un peu le style des gravures du 19e siècle? 




Par exemple cette gravure de Victor Cassien représentant le Dauphiné en hiver... (chez toi Patricia!)...


ou encore cette gravure d'Edward Whymper figurant les Alpes suisses?



Bonne deuxième semaine de l'Avent à tous!




samedi 19 novembre 2016

A la russe! "24 Heures Photo 48"


Cette semaine ce sera une photo venue de Russie... ou presque! J'ai eu la chance d'assister à l'une des deux représentations qu'a données à Athènes le ballet folklorique "Gzhel". C'est une troupe qui fut créée à la fin du siècle dernier à Moscou et qui depuis se produit partout dans le monde.

Ce fut un spectacle parfait, une belle évocation des diverses régions de Russie à travers des chorégraphies complètement échevelées ou plus graves. Les danseurs évoluaient avec un ensemble  parfait et avec une telle facilité apparente... Je n'ai toutefois pas pu m'empêcher de penser aux milliers d'heures de travail que cela représentait!

Comme il était interdit de filmer ou de prendre des photos (ce que je trouve normal), je ne peux vous faire partager mon bonheur d'avoir assisté à cette représentation. Mais j'en garderai le souvenir grâce à cette photo prise au moment du salut final. Malheureusement nous n'y voyons pas toute la troupe qui compte une soixantaine de danseurs. Je partage toutefois avec vous ce petit cliché souvenir qui sera ma participation à "24 Heures Photo".





Pour vous donner une petite idée du talent de cette belle troupe, voici une vidéo trouvée sur Youtube.




Et pour mon propre plaisir, et peut-être le votre, voici une chorégraphie que j'adore dans le folklore russe, celle des petits pas glissés. Ils donnent l'impression que les danseuses "flottent" sur scène. C'est un peu magique et l'on dit que la technique de ces pas est tenue secrète, que les danseuses ont interdiction de l'expliquer à quiconque, même à leur famille! Je n'ai pas trouvé cette de danse parmi les vidéos du ballet "Gzhel" sur Internet, alors que nous avons eu plusieurs tableaux avec ce type de pas lors de la représentation. Mais voici une vidéo d'une autre compagnie, l'ensemble folklorique Beriozka, pour un petit moment de rêve... N'oubliez surtout pas d'agrandir la vidéo!



samedi 12 novembre 2016

La relève!


Les Evzones ou Tsoliadès sont les soldats qui montent la garde devant la tombe du soldat inconnu à Athènes. Ainsi que devant le Palais présidentiel.  Vous les connaissez très certainement si vous avez visité la capitale grecque.
Ces soldats forment un corps d'élite et l'un des critères de leur recrutement est leur haute taille. Comme pour les mannequins!

J'ai eu maintes fois l'occasion de les voir mais je ne me lasse pas de leur allure et de leur ballet bien réglé, notamment au moment de la relève de la garde. 

Nous rentrions du Pirée dimanche dernier quand j'ai photographié ces 3 evzones. La nuit tombait et je les ai photographiés depuis la fenêtre de la voiture; La photo n'est donc pas de très bonne qualité. Mais ces jeunes gens n'en restent pas moins tout à fait martiaux et... charmants!




Ce sera ma photo de la semaine pour les "24 Heures Photo" qui nous réunissent chez Patricia.





samedi 5 novembre 2016

En avance! - 24 Heures Photo 46

Je ne sais pas si c'est dû à un été qui fut bien chaud et à une arrière-saison pleine de douceur, mais les clémentines viennent de confondre la Toussaint et Noël et sont déjà sur nos marchés en Grèce.

Je vous en offre quelques unes pour notre rendez-vous hebdomadaire chez Patricia.




Les premières clémentines ont vu le jour en 1892 en Algérie, près d'Oran. C'est le frère Clément, directeur des cultures de l'orphelinat local, qui créa le clémentinier en croisant un mandarinier avec un oranger. Sans pépins, la clémentine est riche en vitamine C et en potassium mais pauvre en calories. De quoi se régaler sans arrière-pensée!







dimanche 30 octobre 2016

Fin du chapitre - "24 Heures Photo 45"

Ce n'est pas le changement d'heure qui m'a perturbée et fait confondre le samedi et le dimanche! Je publie avec un jour de retard pour les "24 Heures Photo" qui nous rassemblent chez Patricia (clic) car hier je n'avais pas d'ordinateur. C'était le jour où se terminait notre location à Porto Rafti et il nous fallait rassembler tout ce que nous avions accumulé en un an et laisser  l'appartement bien propre.
Pour cette location et sa jolie vue sur la mer, c'était un au revoir définitif . Par contre nous reviendrons passer des vacances et des week-ends à Porto Rafti, dans cette station balnéaire qui nous a conquis.

La météo un peu mitigée était là pour nous dire elle aussi que l'automne est bien là et que se baigner n'est plus que pour les très courageux! 



C'est la fin d'un chapitre. Il me tarde d'ouvrir le suivant!




samedi 22 octobre 2016

Souvenir d'enfance! "24 Heures Photo 44"

Aussi luisant qu'une aile de corbeau, j'ai trouvé il y a quelques jours chez ma tatie ce 78 tours en bakélite. Un de ceux qui a bercé ma toute petite enfance car il y en avait de semblables à la maison. Mais nous avons été moins soucieux de ce patrimoine que j'ai été tout heureuse de retrouver et de réentendre. Cela va sûrement rappeler des souvenirs à plusieurs d'entre vous!



Ce 78 tours fonctionne toujours et voilà ce que pouvaient écouter les "enfants sages", slogan des disques Pierrot.



L'interprète est Paulette Rollin qui a eu 96 ans cette année. Cette artiste enregistra beaucoup de chansons enfantines dans les années 50 et fit des doublages pour des films musicaux.


Pour voir les autres clichés de nos amis qui participent à "24 Heures Photo", il faut cliquer ici.




lundi 17 octobre 2016

Les vacances sont finies!


Demain retour en Grèce et fin de notre petit séjour toulousain. Nous en avons bien profité et largement rayonné depuis notre "capitale" occitane. 
Après être allés vers l'Est, au bord de la Grande Bleue et dans l'Hérault, comme évoqué dans un précédent billet...




... nous avons fait une balade... cap au sud. Le département de la Haute-Garonne, tout en longueur, est  frontalier de l'Espagne.

              

Nous avons traversé Saint-Gaudens et longé de jolies fermes et propriétés, ayant constamment les Pyrénées en ligne de mire.







Une petite promenade apéritive nous attend à Bagnères-de-Luchon, plus généralement appelée tout simplement Luchon. C'est une ville thermale réputée des Pyrénées. J'y ai fait une cure pour ma gorge à huit ans et il n'était pas alors question que j'habite un jour Toulouse. Une ville qui accueille très régulièrement le Tour de France cycliste et qui en garde les traces... toute l'année. C'est à l'occasion de cette première cure,  faite il y a si longtemps, que j'ai vu passer mon premier Tour de France et aussi, me semble-t-il, mon dernier en "live".








Mais le but de notre promenade était un déjeuner en Espagne, dans le village de Bossost. C'est agréable de n'avoir qu'un pas à faire pour être dans un autre pays européen. Heureusement que le changement de langue sur la signalisation aide à savoir de quel côté de la frontière on se trouve!!




Bossost était un peu "endormi" en cette mi-octobre. Mais c'est un village d'environ 900 habitants très prisé des randonneurs durant l'été et des amoureux de la neige durant tout l'hiver.








 



Prisé aussi des Français frontaliers car l'alcool et le tabac y sont moins taxés. Mais j'ai préféré y faire provision de nougats espagnols dont je raffole. En particulier du touron!!


C'est dans le Val d'Aran que la Garonne prend sa source et elle coule à Bossost...

 
 ...comme dans le village voisin de Les où nous nous sommes aussi arrêtés avec plaisir pour une balade au soleil.





Le retour à Toulouse se fit avec un nouveau passage à Luchon alors que le soleil disparaissait déjà derrière les montagnes. Nous avions vécu une belle journée mais pas rencontré le seigneur des Pyrénées, l'ours. Ce sera pour une prochaine fois!
Comme si nous n'avions pas encore assez fait de kilomètres, quelques jours plus tard nous sommes partis cap à l'Ouest. Le soleil n'était pas de la partie et la route était de l'autoroute; nous allions tout près de Bordeaux. La Garonne était comme toujours notre compagne.





Nous n'irons pas jusqu'à Bordeaux, mais presque. Ma tatie, avec qui nous voulions passer un peu de temps, habite un village qui se trouve à 20 km au sud de Bordeaux, dans le vignoble des Graves.
C'est un tout petit village de 500 habitants, très caractéristique de ce terroir et qui n'a subi aucune transformation du fait de sa proximité avec la grande métropole régionale.






L'air de son petit village doit être excellent car Tatie cultive toujours son jardin à 84 ans, cuisine à merveille et sert d'ancrage à sa nombreuse tribu. Elle a planté un petit olivier dans son jardin, souvenir de ses origines méditerranéennes...